Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Sarko mence !

    Ou l'on apprend qu'il n'y a pas que les politiciens pour nous rebattre les oreilles de mensonges éhontés. 

     
    Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

     

    C'est encore une fois devant la prétendue "sagesse populaire" que s'élève ma voix, plus habilement j'ose l'espérer que sur l'air de "Tu m'oublieras" dans un sombre karaoké parisien qui entendit le DJ me rétorquer que "ouais nous aussi on t'oubliera". 

    Je doute sérieusement que la chute que j'effectuai il y a peu dans les escaliers de mon immeuble soit de nature à me rendre plus forte, en tout cas pas par les fesses. Plus colorée, ça ne fait aucun doute, de ce doux pourpre profond que l'on appelle "Hématome" et qui orne désormais la partie charnue de mon anatomie fessière, c'est à dire tout mon derrière.

     

    En parlant d'Hématome j'ouvre une parenthèse sur une espèce particulière occasionnée par les chutes en haute altitude et que l'on appelle communément : Hématome de montagne.

     

    Et j'enchaîne en disant que sans rapport aucun, j'entendis ce week end la phrase suivante :

    "Les flics c'est tous des enculés".

     

    Ce à quoi j'en suis sûre, mes lecteurs les plus fidèles m'auront déjà imaginée répondant "ah non, pas juste, on dit les flics CE SONT tous des enculés", c'est ptête pas vrai mais au moins c'est juste".

     

    Sortez vous le doigt de l'oeil, j'étais de mauvaise humeur. Avinée en proportion suffisante pour flouter mon second degré, je me suis entendue répondre qu'il ne fallait pas dire ça car il existait sans doute des flics très bien et que l'institution policière revêtait une utilité non négligeable pour la protection des personnes.

    Mais comme je l'ai dit en langage canin ça a pas trop porté (ouaf ouaf !).

     

    Si j'en regrette la forme, je n'accepte toujours pas que l'on prenne un échantillon d'un groupe pour lui attribuer un qualificatif et généraliser par la suite ce qualificatif à tout le groupe (enfin sauf pour les portugais (et les alsaciens (et les gens de l'Oise (mais c'est tout)))).

     

    Et pis d'abord j'ai des amis de l'Oise et ce sont des gens très bien (j'y marierais pas ma fille, mais bon ...).

     

    Pardonnez-moi Saigneur, je ne sais pas ce que je dis.

     

    Passons, suite à une discussion pour le moins éveillée, je décidai de me fourbir en notions de politique élémentaire de façon à pouvoir argumenter lors des diners.

     

     

    J'ai googlisé Sarkozy

     

    J'ai trouvé çà : "Il faut d'abord retrouver la maîtrise quantitative des flux. C'est une condition impérative si nous voulons restaurer une vision positive de l'immigration et rendre possible l'intégration des immigrés".

     

    Alors si je comprends bien : Monsieur propose de procéder à une équation mathématique voulant que si l'inconnue que nous appelerons X passe par le sinus de la droite AB, il doit obligatoirement prouver que le cosinus est déjà placé de l'autre côté de la droite AB par le biais d'une autre inconnue que nous appelerons "Mouloud". Ainsi nous éviterons le logarithme népérien étouchelézallocs.

     

      

    J'ai googlisé Royal

     

    J'ai trouvé ça : "Royal Air Maroc offre un service en ligne permettant de réserver votre voyage au Maroc et d' acheter des billets d' avion aux meilleurs tarifs"

     

    Ou le Sinus passe par la droite, va faire un bisou à son cosinus et ressort par la gauche.

     

    Si c'est pas plus clair, c'en est pas plus basané pour autant. 

     

     

    Bon et comme dit le grand pacifiste des relations de couple Bertrand Cantat : Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.

     

    Et comme ça l'air de rien, j'affirme qu'en vrai je suis un :  

    Blog libre sans politique
    Recommandé par des Influenceurs.
     
    (ne vous fiez pas aux apparences)