Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Défi et un garçon

Je vous ai déjà expliqué  Comment faire une série qui cartonne en 5 leçons

Et si vous avez consciencieusement suivi mes conseils, votre idée devrait être déclinée sous forme de happening et autres produits dérivés tels que The Cell Experience.

visu_cellexp-440x307.jpgKesseussé ?

Un homme, un certain V. (comme Victor mais aussi comme Vilain ou Vélocipède bien que cela n'ait aucun rapport) va être enfermé pendant 5 jours avec son téléphone portable dans une cellule et sera soumis à des épreuves diverses, variées, et d'autant plus vicieuses qu'elles seront choisies par nous, ce qui inclue moi.

Et moi, j'ai bien pensé participer gaiement à la grande machination torturière à base de "mange ton caca" et autres "marche sur la tête en jouant du Santana avec des prouts".

 

Mais je ne peux me résoudre à tant de bassesse et de méchanceté. Déjà que j'adhère très moyennement au concept, ce qui n'est pas sans me rappeler l'incohérence dont je vais faire preuve quand je vais passer 5 jours à l'observer goulûment, comme tout le monde.

J'ai donc décidé de passer au monde un message : soyez sympa avec lui.

 

Et cela va commencer par un précepte essentiel, que j'avais déjà développé dans mon étude de la série qui cartonne : la sonnerie du téléphone.

 

Sus aux ding dong, donc !

Et dans ma grande magnagnamachin, je vote pour Bécassine, comme ça chaque fois qu'une nouvelle épreuve se présentera, le garçon sera tellement content de faire taire son pourri de téléphone qu'il décrochera avec enthousiasme. Dois-je vous rappeler les vertus de l'enthousiasme ?

Mais puisqu'il faut bien participer eu égard à la promesse d'un cadeau qui fait plaisir, je propose néanmoins une mission.

Et pas n'importe laquelle.

Une vraie mission.

Un truc irréalisable.

Et vraiment difficile.

Un truc plus difficile que de lécher son coude.

Si

 

Un truc que s'il arrive à faire ça, il ne sera plus jamais le même (et je parle pas d'avoir une relation sexuelle avec moi non plus, j'en suis pas là je te remercie bien).

 

C'est bientôt la Saint Valentin ou pas ?

 

V. tu devras ...

 

Faire une ode sincère et réaliste (?) à la drolerie d'Anne Roumanoff !

 

(je sais, je suis dure)

Commentaires

  • C'est un remake de mission impossible ce truc !!

  • C'est malhonnête, ça, voilà. Passeke c'est pô pôssib, d'abord. Comment pourrait-elle être à la fois sincère et réaliste ? Ah ...

  • Attends, même si je souscrits à quasi 100% de ton analyse de fond qu'elle est bien faite, il me semble néanmoins vachement capital d'y apporter quelques nuances (je suis une femme de nuances malgré mon caractère germanique très prononcé) :
    Dans le point 3 : il n'y a pas que des vieux salaud vicieux dans les company, il y a aussi souvent des jeunes loups aux dents longues qui sont en compétition avec les jeunes belles ambitieuses (c’est pour la parité et les ligues féministes qui feraient supprimer la série si les jeunes belles se contentaient d’être jeune belles et n’étaient pas aussi des garces patentées) itou que même cette compétition - oserais-je le dire sauvage et sanguinaire - est vachement encouragée par les vieux vicieux salauds (ou les vicieux salauds vieux ou la combinaison que tu veux) non seulement pour leur plaisir tout personnel (c'est qu'à cet âge les sources de satisfaction se font rares) et pour servir la cause de la company dont les vrais desseins échappent souvent aux deux ambitieux susnommées (mais c'est normal rapport que les vrais desseins ils sont souvent cachés-top-secret ça permet un rebondissement en fin de saison ou de série)

    Dans le point 5 : "baser le succès d'une série sur le physique du personnage principale est un ressort utilisé dans les soaps" Heuuu... comment dire ? La dernière fois que j'ai regardé amour gloire et beauté (il est entendu que je suis complètement tombée par hasard dessus et que j'ai été affligée et que je regarde jamais des fois le matin quand j'ai - mais alors vraiment pas - envie d'aller bosser et que j'ai tout de suite éteint ma télé de peur que ça ne la fasse imploser) j'ai pas été spécialement marquée par le physique de rêve des acteurs... M'enfin ce que j'en dis, hein, les goûts et les couleurs...

    Ps1 : je tiens à signaler à l'équipe éditoriale de ce blog (donc les Fannies Berrebies) que faire rire les gens de bon matin alors que ces même gens sont censés travailler sur un truc méga sérieux qui demande de la concentration genre ne les dérangez pas merci, ça craint.
    Ps2 : pour de vrai, Cell, c’est pas une blague ?

  • Tu créés des bouquets toi maint'nant ? J'aime ! Même si j'accorche pas les fleurs coupées c bô !
    Manger son caca... c'est marrant je l'avais pas mis sur mon blog, pourtant, que j'en avais menacé mon-fils-ma-bataille en bonne mauvaise mère que je suis...

    Au fait pas eu de niouzes by mail de ta super sauterie bloguesque, it's over ?
    kisses

Les commentaires sont fermés.