Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Toi toi mon toit

Image 3.png"Parce que dans ton ventre il y a mon pays d'origine" disait Linda Lemay dans une chanson que sans que je me l'explique, mon e-mule ne cessait de vouloir nommer "enculé de toi" et ce malgré moult téléchargements d'une légalité très approximative (à l'époque).

Alors que le vrai titre c'est "je voudrais te prendre".

(Ou l'on s'aperçoit que les québécois n'ont pas l'once du mauvais esprit français).

 

Crédit photo © Artinoa

Bref, à l'approche de la fête des mères, j'ai eu l'occasion de mettre à l'épreuve ma compulsion ovulatoire en visitant une très jolie marque de vêtements pour femmes enceintes qui a une particularité essentielle : c'est qu'elle peut également être portée par des personnes de corpulence supérieure ou égale à une baleine.

Parce qu'ils sont jolis, les vêtements, mais aussi parce que figurez-vous, il m'est apparu que je suis moi-même une future maman. Que par honnêteté intellectuelle et pour la bonne tenue des ménages nous appelerons "potentielle future peut-être dans un futur plus ou moins lointain voire science-fictionnel mais pourquoi pas un jour ?"

 

Mais future maman quand même.

 

C'est pourquoi je m'estime complètement légitime à l'intérieur du T-shirt "Question Mark".

25.jpg
x2_1437362.jpg

A ma gauche, porté par une belle personne en état de gestation avancée. A ma droite, porté par une personne qui n'a pas vu l'utilité de l'appareil photo dans l'activité photographique.

Notez le point d'interrogation géant sur le nombril que je camouflai vaillament en le plaçant sur l'estomac, rendant ainsi à César ce qu'il n'aurait pas vraiment demandé ... en vrai.

 

 

Evidemment on évitera le modèle où il est écrit "delivery in autumn".

 

 

Et donc, tandis que je versai toutes les larmes de mon corps en constatant qu'il existait même des MANNEQUINS en plastique enceintes alors que moi : doigt dans l'oeil, la créatrice de Deux coeurs sous le même toi eut pitié et décida de fomenter avec moi une conspiration à l'encontre du POB que nous appelâmes "le gamète project" dont voici la première arme :

29.jpg
Ou peut-être qu'en se déguisant en femme enceinte, j'augmenterai les probabilités de le devenir...


Inutile de préciser que moi, dans cette robe (ou pas d'ailleurs), j'ai un ventre encore plus gros et toutes les places assises de la ligne 6


Fanny, dite le Canada dry de la grossesse : ça en a la forme, ça en a la taille, ça en a les humeurs, mais ça en a pas le contenu...

Donc non je suis pas enceinte (pour ceux qui lisent en diagonale) et que faute d'être une môman, j'en ai une et que je lui fais des gros bisous au passage.

Commentaires

  • Je te souhaites d'être bientôt maman alors :-)

  • Ah mais c'est gentil ça !! écoute je suis pas pressée non plus hein mais ouais, one day j'espère. ET puis venant de la part d'une jeune maman qui doit pas encore faire toutes ses nuits je trouve ça positif comme message :-D

  • Peut être que @Bao se fera juste une joie de te voir complètement flinguée le matin avec des cernes, tout ça, tout ça. Méfie toi, les jeunes mères signent une close de confidentialité sur le calvaire d'être mère. D'ailleurs personne ne parle jamais de l'épisiotomie. Mais si tu veux être mère... Deviens-le.

  • mais ta mère toi ! rabajoite

  • Certes, mais rappelle-toi que si tu n'as pas grand chose dans l'utérus, tu as quand même un estomac, que tu dois chérir, protéger et faire grandir.

  • Et je n'y manque pas. D'ailleurs chaque année j'ai droit à une tasse "best mum ever" de sa part.

  • Ha, il est bien sympa cet article , le ton, l'humour :=)

    Question vêtements, je m'en irai gaiement vers d'autres horizons, pas pressée d'abriter un alien hybride sans le moindre poil et à la peau pourtant fripée comme celle d'un petit vieux, dans mon joli ventre. J'allais dire "plat", mais ça serait mentir ^^

  • allez, Fanny, allez, Fanny, alleeeeeeeeeeezzzzzzzzzz ! Assez d'accord avec Quaillie sauf sur la clause, jamais rien signé de tel, au contraire faut en parler, ça évite de dramatiser, d'oublier ses gosses sous le cagnard ou de les congeler à la moindre exaspération.
    Moi non plus je ne fais pas toutes mes nuits et c'est loin d'être fini mais je ne me considère même pas encore comme une grande maso, que veux-tu, qui l'eût cru ?!

Les commentaires sont fermés.