Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

[MeeStic News] partout mais surtout ailleurs ...

Depuis que l'auteur de ce blog est en train d'opérer une reconversion en desperate houseMILF, il est devenu délicat d'enrichir la rubrique MeeStic News, destinée à l'origine à vous raconter les mésaventures d'une célibataire trentenaire desespérée foutue dépressive vaillante et indépendante.

Heureusement pour nous, l'équipe de Coucher pour réussir a plus d'un arc à son carquois.

Aujourd'hui, nous vous proposons donc le témoignage de Nanouche.

Capture d’écran 2012-07-29 à 13.58.30.png

Nanouche, Audrey de son prénom est une jeune parisienne amoureuse de musique, qui avoue préférer la bulle du Coca Light et être un peu fou dans son tête. Passant sa vie dans les concerts, elle est également de confession juive pratiquante, et issue d'une lignée qui lui interdit toute relation non casher, comme vous pourrez le constater dans le texte qui va suivre.

Ce qu'il y a à noter dans une famille juive, c'est la mère, bien évidemment... mais également l'aspect très légèrement intrusif de la famille dans la vie personnelle...

Une témoignage qui commence par :

Même si tu n’es pas inscrit (e)  sur Meetic, il peut t’arriver de faire des rencontres Mythiques !

Et de sur croit quand tu es moi. Soit un cas désespéré pour ma jewishmum favorite et ses copines les marieuses.

Bon, il faut que je t’avoue mon secret :

Je suis petite fille de rabbin et arrière petite fille de Rabbin ! J’ai un meilleur combo que ShoRiuKen dans StreetFighter.

Mais, vous l’aurez deviné, avec un grand Pedigree viennent de grandes emmerdes parmi lesquelles l’obligation plus ou moins fatale d’épouser un juif. Et quand je dis plus ou moins, j’entends « à la manière du Parrain ».

images.jpg

T’as le droit de pas épouser un juif et d’aller tester tes nouvelles baskets en béton au large de la Seine, c’est ton choix, je ne te force pas.


Mais las, je vous vois venir les polémiqueurs : épouser un juif permet d’éviter tout de même un certain nombre de problèmes. Même si je ne suis pas une fanatique, ni ultra religieuse je voudrais élever mes futurs enfants dans la religion juive. Ce qui implique que l’autre soit ouvert ou de la même religion pour éviter de rajouter des problèmes  à un couple qui n’existe pas encore.

Bref, je m’égare.

Donc les copines marieuses de ma mère sont très drôles, elles ne font pas vraiment de tri mais donnent ton numéro comme si c’était un bon d’entrée pour la meilleure boutique du Sentier.

Ce qui donne des appels assez comiques. Ou pas.

- oui, bonjour, je t’appelle de la part de Marieuse en chef numéro 1 mais tu la connais peut être. 

- (Et si je répondais NON) possible.

- On m’a dit que tu étais célibataire, ca tombe bien moi aussi je cherche quelqu’un.

- (J’men doute ou sinon tu m’appellerais pas de la part de Marieuse en chef numéro 1)  humm

- Et donc voila, je voulais savoir si tu serais intéressée de me rencontrer. En plus je crois qu’on fait le même métier. T’es dans l’informatique ?

- (Ah parce que c’est un gage de réussite de faire le même métier ? Et puis elles ne comprennent rien ! Je ne suis pas vraiment dans l’informatique) Euh bah avant tout ce serait mieux de faire connaissance au téléphone, tu ne penses pas ?

- Ouais bon commençons : je m’appelle Edgar*, 38 ans, shomer shabbat, je travaille dans un service …

- Informatique donc …

-  …. Et toi t’es shomeret ? (note aux mécréants : shomeret est le féminin de shomer qui signifie super pratiquant du vendredi soir)

- NON !

- Aaaaahhhhhhh mais tu veux changer ?

- Bah pas tout de suite, pourquoi c’est gênant ?

- Quand même oui ! mais bon on m’a dit que tu étais assez pieuse, donc je peux te laisser une chance.

- Me laisser une chance ! Bah en fait non tu as raison, tu es trop religieux pour moi ! Je n’aimerais pas te faire perdre ton temps ! tu as 38 ans c’est précieux les années !

- Ah mais tu as mal pris ce que je t’ai dit ?

- Qui moi ? non Jamais. Mais tu as raison, et puis je ne cherche pas vraiment ! C’est MA MERE qui cherche à ma place. Donc je peux te donner son numéro et si tu arrives à la convaincre, je veux bien te voir (sans rien promettre)

*Pour des raisons d’intégrité familiale, la confidentialité des prénoms sera respectée.

Apres l’épisode Edgar qui n’a pas voulu le numéro de ma mère mais qui s’est plaint à la marieuse (!) je n’ai pas eu trop d’appels (En même temps ca m’arrange) (Comment ca j’ai fait exprès ?!?) Mis a part de celui de la Marieuse :

images-1.jpg- Audrey, je ne suis pas très contente, je t’avais envoyé un garçon de « bonne famille » qui fait le même métier que toi ! Bon certes il était petit mais il ne te l’avait pas dit. Alors pourquoi ma fille tu fais ca ?

- Pourquoi je fais quoi ?

- Pourquoi tu ne laisses pas les garçons venir à toi ? Tu veux m’en parler ? Tu as quelqu’un mais tu ne veux pas le dire à ta mère c’est ca ?

- Ah non, même pas, j’ai juste pas le temps JE TRAVAILLE MOI ! Et puis d’abord si il est petit, pourquoi tu me l’envoi, tu sais bien que je fais 1M76, et que c’est MON critère le reste j’men fous ou presque !

- Ma fille, tu crois que t’es la seule à travailler. Pfff la pauvre ta mère, j’espère qu’avec l’aide de D.ieu tu trouveras.

- (et moi alors, pourquoi ma mère ?) Donc tu ne m’enverras plus personne ?

- Bah pourquoi tu dis ca ?

- T’as dit avec l’aide de D.ieu … Non tu sais quoi, Laisses tomber. Fais ce que t’as à faire.

Avant Facebook, c’était simple d’esquiver les appels, jusqu’au jour ou l’une des marieuses à eu l’idée flamboyante de créer son compte de MARIEUSE avec comme concept un truc totalement inédit : « Mes amis sont vos amis alors allez y parlez vous et mariez vous. »

Franchement, elle aurait dit « Marrez-vous » j’aurai accepté mais là…

Et puis après... la pression de TOUTE ma famille, je l’ai accepté en la limitant au strict rien  de ma page FB (Faut pas pousser tout de même).

Sauf que les amis de Marieuse en chef 2, sur Facebook, ils te POKEnt (oui ca existent encore en 2012) ou t’ajoutent comme sans même un petit message accompagnant cette demande.

On n’est pas a la foire à 10 balles sur mon FB, j’accepte que (ou presque) que des gens que j’ai vu au moins 1 fois dans ma vie !

Bref, l’un d’entre eux a eu le privilège de parler de moi avec Marieuse en chef numéro 2. Résultat : dans la foulée un appel de Madame, me demandant expressément d’ajouter immédiatement ce garçon (je dois lui trouver un faux nom aussi, et si je l’appelais juste V. comme Vainqueur – j’m’autovalide).

Pour m’éviter 36 appels, de la marieuse, ajoutés à ceux de ma mère même si elle m’a promis ne rien lui avoir dit, je lui ai offert le privilège de devenir mon « ami ».

Il m’a vite appelé car madame la Marieuse en chef numéro 2 avait donné mon numéro (sans mon accord cela va s’en dire).

Donc il m’appelle, les premiers contacts se passent plutôt bien.

Et puis, viens le moment ou se voir devient important à ses yeux !

Bah oui comme V. à la quarantaine, il ne veut perdre de temps (donc c’est moi qui mange)

Petit détail non négligeable : physiquement c’est un hybride de Christophe Lambert, Jean Claude Van Damme et Jean Roch pour le côté « chemise ouverte, la chaine, et le blouson en cuir ! » (Jai la quarantaine mais j’assume pas).

Donc on décide de se voir un dimanche soir pour prendre un verre.

Comme V. est un vrai gentleman, il me demande mon adresse pour venir me chercher, galant homme qu’il est ! M’ouvre la porte et décide de m’emmener dans un lieu parfait pour une touriste ou pour une midinette,  première rencontre, au bar « LA VUE » ! Je fais genre que je trouve cette idée merveilleuse (oui j’apprends à m’adoucir) alors que bon le bar « La Vue » je connais depuis que j’ai 16 ans donc ca fait longtemps.

Bref on s’y rend, sauf que monsieur s’est garé au parking du MERIDIEN et qu’au Méridien à part un bar de Jazz, le bar La vue n’existe pas. Mais chuuuuut je ne veux pas froisser V.

On prend donc l’ascenseur du Méridien pour monter au 8e étage, je lâche juste un : « tu es sur que le bar dont tu me parles n’est pas genre au 30e étage ? » V. me dit alors « oui mais doit y avoir un autre ascenseur après» (voir même un autre hôtel non ? mais chuuuuuut Audrey ne dis rien)

Arrivés au 8e, pas d’ascenseur – Bizarre !

On redescend donc – V. demande à l’accueil, je me recule sait-on jamais !

Et V. comprend ALORS qu’on n’est pas au Concorde Lafayette mais au Méridien.

On traverse donc, j’en profite pour fumer.

V. me lâche un : « Ah tu fumes ? »  (non je crapote, juste pour le plaisir de claquer 6€ tous les 2 jours, ca fait un genre sympa) « oui désolée, mais je crois que c’est mon seul vice ! » (avec l’ironie mais ca c’est secret).

On prend désormais le bon ascenseur pour aller au bar la vue.

Toi aussi t’as soif maintenant avec toutes ces péripéties.

 

ON Y EST ENFIN ! Mais problème de Vue : toutes les bonnes places sont prises ! Bah oui c’est un truc de touristes tout de même. On décide alors de se mettre un peu excentrés tout en ayant quand même une vue sur tout PARIS.

Bref, on commence à parler sérieusement, ce qui nous donne une discussion autocentrée autour de V. et de ses prouesses.

OUI OUI !

- Lui (sérieux) : Audrey, tu sais que j’ai annulé un plan à 3, pour venir te voir.

images-2.jpg

Ola, te gusta la biffle ?

 

Ce n'est pas fini !!! Tu peux trouver la suite de cette fabuleuse histoire  sur le blog de Nanouche

Une arnaque ? Moi !!!

 

Je vais le dire à ta mère ...

Commentaires

  • Un grand merci pour cet article constructif et très intéressant

Les commentaires sont fermés.