Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le statut de la liberté

Il est toujours très difficile de trouver la première phrase d'un article, mais cela est d'autant plus vrai lorsqu'on reprend la plume après une longue pause. Ce qui ne va pas sans son lot de questions : saurai-je retrouver ma verve habitée de bonhomie ? (à ne pas confondre avec la verge agitée de Bon Jovi) (ceci n'est pas une contrepèterie), aurai-je à nouveau le verbe agile ? et non la verge habile ? (ceci est une contrepéterie).

Néanmoins, me revoili, me revoilou, plus en forme que jamais ... et surtout jamais plus en forme...

 

Et comme l'inspiration est soluble dans le bonheur, nous n'avons pas eu tellement l'occasion de nous retrouver ici pour partager ensemble ces moments fabuleux qui composent la préparation et l'arrivée du petit être humain exigeant qui fera l'adolescent ingrat qui fera l'adulte névrosé qui dira du mal de vous sur son profil Facebook.

Parlons-en, de Facebook : la plus belle saloperie inventée par les hommes pour certains (tandis que moi je misais sur le Kinder Bueno) et ses amis les réseaux sociaux, qui sont seuls responsables de la douce agonie de ce présent blog. 

Je m'en rends compte maintenant, ce sont les réseaux sociaux qui volent tous mes traits d'esprits, toutes mes idées, toutes mes fulgurances, laissant à mon blog la perspective d'une réflexion profonde ... un jour ... peut-être ...

Alors j'ai décidé que c'en était fini...

Dorénavant, je garderai pour moi mes pensées les moins intimes et les noterai dans un fichier destiné à alimenter les pages de ce blog. Si si ! Parce que y'en a marre quoi merdalafin.

En attendant, procédons dans le sens inverse et reprenons ici le cours des événements :


Ca c'était avant :


C'est arrivé début février 2013 :



On rigole on rigole ...

Mais on voit pas le danger ...

 

Et puis un jour ...

 

Notez que nous avons, pour le moment éludé l'accouchement dont je vous ferai le récit un peu plus tard dans ... la vie ...

 

Parce que

Coucher pour réussir, c'est toujours un bon moyen d'accoucher



 

Terminons sur une note blogueuse : les biberons Avent c'est autant de la meurde que les couches qui ne sont pas des Pampers. Choisissez bien choisissez Remond (et Dodie).

Commentaires

  • Mais quel rapport avec la statue de la liberté ?! (c'est pas un biberon qu'elle tient c'est un flambeau, enin je crois :) )

  • C'est un biberon ! Design 1920, je sais j'ai le même !

  • Ah c'est LE statut de la liberté ?! j'avais mal lu. Je comprends mieux, le statut facebook tout ça :)

  • Hum la liberté ....tu va JAMAIS la retrouvée c'est fini ... Apr!ès lui avoir torché les fesses , elle viendra dis maman tu peux me garder les enfants avec Raymond ( en nostalgie de ces biberons) on a besoin de ce retrouver ...
    Tu est finie ! fatigue, stress, angoisses, cernes crises d e boulimie pour apaiser tout çà ...
    Profite dans 3 ans elle va déjà commencer à saper ton autoritée , a faire du charme à son papa et dans 10 elle va t'offrir une ligne de produit anti rides...

  • Raymond ? Si ma fille épouse un Raymond je brule ses anciens biberons en place publique en me strangule moi même avec son doudou

  • Haaa cool de te retrouver. J'avais la banane du début (la verge agitée de Bon Jovi (

  • Merci Requia ! T'as vu j'ai remis une contrepéterie, m'a fallu deux jours pour la trouver !

  • Bon retour en ces murs alors !!
    Le blog c'est quand même plus sympa que les réseaux sociaux ^^
    A bientôt !

  • Oui, mais je t'avoue que j'ai du mal à prendre sur moi pour ne pas poster sur les réseaux sociaux aussi ...

  • pour rebondir sur les moments d'ingratitudes des micros-nains, pas besoin d'attendre des années, emmene le a creche, pleure toutes les larmes de ton corps de culpabilité et constate que ta chère progeniture ferait presque la gueule...quand tu reviens le chercher ...
    PS: je sais qu'on se connait pas beaucoup, mais je suis blog et actu FB avec assiduité, j'adore ton humour et ton style, contente que tu reprennes un peu le blog :-) Voila, un peu de compliments, ca fait pas mal

  • OoOoOoOoh merci Lilie ! Tu as raison ça fait toujours plaisir on ne s'en lasse pas avec les années qui passent et le nombre de fans qui se multiplie de façon exponentielle, faut pas croire ...

Les commentaires sont fermés.