Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

à poil monique

  • The women city : Amour, gloire et beauté (et argent)

     

    J'ai cassé mon talon.

    Casser son talon, c'est un peu le drame de la fashionista. C'est comme perdre un oeil pour un tireur d'élite si vous voulez. Super grave quoi.

    N'étant pas particulièrement une fashionista, moi j'ai fait mieux. J'ai cassé mon vrai talon. Pas celui de ma chaussure. Pas celui d'Achille non plus (soyez pas idiots), mon talon de pied.

    Résultat, peux plus marcher. Ce qui ne serait pas grave en soi si y'avait pas un jour il y a 2009 ans exactement, un divin enfant qui avait décidé de tout pourrir en mettant les pieds sur l'étable.

    Heureusement pour moi, je suis devenue, au fil de mes pérégrinations professionnelles, une pro de l'achat en ligne. C'est ainsi que l'année dernière, effectuai-je la totalité de mes achats de Noël par internet, en passant par le cash back (avec mes sabots) cumulant ainsi une somme non négligeable qui m'a permis de faire l'acquisition de quelque chose.

    Ma fin de phrase est décevante, je sais, mais il faut préciser que je dépense le PIB d'un petit pays tous les mois en bidules et autres machins qui font rien qu'à me rendre plus pauvre et plus bordélique.

    Ce que je ne connaissais pas l'année dernière, c'est thewomencity.

    thewomencity

    Le premier site de cashback communautaire et mutualisé.

    (Oh dis donc, tu voudrais pas causer la France ?!)

    En clair, le cashback, c'est quand tu achètes quelque chose, on te reverse une partie de ton achat, grâce à un système très simple que je vais te laisser découvrir seul, car si je te l'explique, tu n'apprendras pas à t'instruire par toi même.

    (on te croit)

    Et le cashback, sur The Women city, tu peux en cumulonimbuser jusqu'à 30% de tes achats, ce qui, additionné aux ristournes et autres codes promotionnels proposés par les marchands présents ne m'inspire qu'une seule et unique réflexion. Quelque chose de simple, de laconique, de lapidaire, je veux dire.

    Pas de pitié pour les marchands !

    (bah oui mais kesstuveux fallait que ça sorte)

     

    Voila pour le cashback. Passons maintenant à l'explication de communautaire :

    Communautaire, c'est quand t'as pleins de gens qui partagent une chose en particulier (une passion, une religion, une envie). La famille est un exemple de communauté. Les talibans aussi. Par extension (ou contraction, peu importe), ma famille est un repaire de talibans (disons exagération alors)

    L'avantage de la communauté, c'est que dedans, tu as toujours quelqu'un pour te dire quoi faire et comment le faire bien.

    L'avantage de The Women City, c'est qu'il ne s'agit pas de ta mère qui SAIT que sans elle, ton couscous ne sera jamais une réussite, mais de personnes qualifiées qui te feront part de bonnes affaires, de codes de réductions et de bonnes idées pour assortir le bidule avec le machin chouette.

    (c'est sûr que c'est pas avec ce genre de phrase que j'intègrerais le classement blogs mode)

    Plus précisément, c'est le magazine L'esprit City.

    L'esprit City, magazine on line shopping

    Un magazine en ligne tout à fait délicieux. Quoique je dis ça, je n'ai pas essayé de le manger non plus. Un design super top classe qui pète et des rubriques marrantes avec des petites chroniques que tu te croirais à la grande époque de "20 ans" : genre "le masochisme consenti" ou "les 10 impairs à ne pas commettre au lit" et autres astuces qui loin de changer ta vie de manière intolérable, vont à n'en point douter contribuer à la rendre plus douce.

    (Un peu plus et tu te demandes si l'ancienne pigiste elle aurait pas un peu un truc à voir dedans le magazine tellement qu'elle te le vend bien)

    (Hélas non)

    (Mais mon degré d'enthousiasme m'amène à penser que ça me manque un peu)

     

    Expliquons maintenant la notion de "mutualisé".

    Mutualisé c'est quand les membres de la communauté se retrouvent pour faire des choses ensemble. Quand il y a échange et partage dans ta communauté et non cris, "rends moi ma chaise" et "passe moi le sel".

    Si toi aussi, tu veux mutualiser, tu peux te créer rapido un pseudo type "supabomba2009" et te rendre, l'oeil torve et le plexus malicieux déposer une gerbe de Noël sur le forum.

    Ou alors, tu vas consulter les évaluations sur les produits, pour décider si oui ou non, tu porteras un paletot en laine bouilli cet hiver. Pour ma part j'ai jeté mon dévolu sur un kréchouli manteau que j'ai décidé de nominer car il n'a pas encore trouvé sa verticalité.

    Voila voila

    Et lorsque mon talon aura été réparé, je me rendrais dans l'espace "près de chez moi".

    (ah tiens c'est marrant dit comme ça on croirait que j'habite près de l'espace intersidéral (Albator c'est trop mon voisin en vrai)).

    Je disais donc, que j'allais dans la rubrique "près de chez moi" pour consulter les petites annonces ou les marchands qui ont pignon sur rue dans mon quartier.

    C'est un peu tout ça, la mutualité.

    Donnons maintenant un exemple :

    Un homme : Rien qu'à l'idée de passer Noël en famille j'ai envie d'aller signer au temple du soleil et de me mettre à poil en récitant des cantiques

    Fanny : Commence par te mettre à poil on voit le reste ensuite

    Cela s'appelle : de la mutualisation par affinités.

    L'esprit City, c'est ça, mais quand tu fais tes achats en ligne.

    (et tu peux même les faire à poil si tu veux)


    Article sponsorisé