Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

clito et bérénice

  • Nom d'une pipe


    Note d'excuse en guise d'introduction : Pardonnez le manque de cohérence globale de la note ci-après qui comme son nom ne l'indique pas parlera de nom et non de pipe.

     

     

    Pict0043 photo pipe 1 (Small).jpg
    Et il tira d'arrache pied sur sa pipe ...

     

    Première réflexion (et non des moindres) : La confidence sur l'oreiller est-elle préférable à celle du pont d'Avignon (confidence tous en rond) ?

     

    Non pas que j'ai récemment eu l'occasion de me rendre du côté d'Avignon, non plus, mais la question se pose.

    J'ai eu droit dernièrement à une très intéressante réflexion de la part de celui que nous auront pris soin de préalablement surnommer Dédé pour des raisons de confidence alitée.

    Ce dernier me regardait, alanguie dans une position lascive (chien fidèle), frissonnante aux pensée inhérentes à l'insoutenable légereté de l'être à poil la fenêtre ouverte.

    Lorsqu'il me fit le coup de la confidence, du genre de celle qu'on fit dense : "tu sais quand t'arrives, t'as l'air arrogante, et puis après, t'es vachement touchante".

    Touchée.

    Je camouflai mon malaise dans les plis de la couette en invoquant un froid de canard, ce qui l'amena, logiquement à fermer la fenêtre.

    Or vous le savez : Quand le canard n'est pas là, le confit danse.

     

    C'est pourquoi je ne vous raconterai pas la suite de la soirée.

    Ni comment mon amie fut amenée à m'appeler MeeStic.

    Ni comment Dédé lui même décida de m'intituler Bérénice, non pas pour l'incroyable calembour voulant que Bérénice serait une contraction super-capillo-tractée de "Fanny Berrebi is so nice", mais juste parce que j'avais pas une tête de Fanny.

     

    C'est tout.

     

    Post-blogum : cette note est un super combo extrêment compliqué de private jokes, de calembours neufs comme des sous, de critique malveillante et de références hautement cul-turelles. Saurez-vous tout retrouver ?