Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

damon salvatore

  • Le statut de la liberté

    Il est toujours très difficile de trouver la première phrase d'un article, mais cela est d'autant plus vrai lorsqu'on reprend la plume après une longue pause. Ce qui ne va pas sans son lot de questions : saurai-je retrouver ma verve habitée de bonhomie ? (à ne pas confondre avec la verge agitée de Bon Jovi) (ceci n'est pas une contrepèterie), aurai-je à nouveau le verbe agile ? et non la verge habile ? (ceci est une contrepéterie).

    Néanmoins, me revoili, me revoilou, plus en forme que jamais ... et surtout jamais plus en forme...

     

    Et comme l'inspiration est soluble dans le bonheur, nous n'avons pas eu tellement l'occasion de nous retrouver ici pour partager ensemble ces moments fabuleux qui composent la préparation et l'arrivée du petit être humain exigeant qui fera l'adolescent ingrat qui fera l'adulte névrosé qui dira du mal de vous sur son profil Facebook.

    Parlons-en, de Facebook : la plus belle saloperie inventée par les hommes pour certains (tandis que moi je misais sur le Kinder Bueno) et ses amis les réseaux sociaux, qui sont seuls responsables de la douce agonie de ce présent blog. 

    Je m'en rends compte maintenant, ce sont les réseaux sociaux qui volent tous mes traits d'esprits, toutes mes idées, toutes mes fulgurances, laissant à mon blog la perspective d'une réflexion profonde ... un jour ... peut-être ...

    Alors j'ai décidé que c'en était fini...

    Lire la suite