Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dominos

  • Maître corbeau blablabla tenait en son bec une pizza quatre fromage

    Comment j'ai réussi mon bizutage

     

    Lorsque je suis arrivée dans les locaux parisiens devant abriter la suite de ma carrière, j'y ai découvert une tribu au sens aigu de la dérision (en gros, depuis deux mois ils font rien qu'à se fout' de ma gueule). La tribu m'accuellit à bras ouvert et néanmoins me menaça de me soumettre à la cruelle tradition du bizutage en effectuant une danse rituelle de mon choix.

    Quelque choe lié à mes passions ou à mes origines.

    Mon alors ok, niveau passion, j'ai bien réfléchi, il est hors de question que je leur fasse un strip tease (aaah coquine).

    Niveau origine, ma foi la place de maghrébine étant déjà occupée, je ne pouvais pas leur montrer l'étendue de mon talent en terme de danse du ventre. L'étendue de mon ventre, si vous voulez.

    Et tandis que j'étais prête à répéter assidument les mouvements de Rabbi Jacob, ou bien de ne pas me soumettre au bizutage, de prendre le risque que tout le monde me déteste, qu'ils m'oublient dans un placard, que je vieillise seule et que je finisse par tuer mes chiens à coup de couteaux. Sauf que j'en ai pas. De couteaux. J'ai trouvé l'idée qui allait m'éviter l'humiliation publique.

    Enfin c'est l'idée qui m'a trouvée. Par l'entremuche de B-r-m et de Sylvain De Tribeca, noble du 21ème siècle qui me fait des offrandes pour que je bénisse son buziness avec mon influence inouïe sur au moins deux personnes en ce monde.

    Hé ben quoi ? Ma petite soeur déjà elle écoute tout ce que j'y dis.

    Bon bref, il m'a proposé de la pizze pour 12 à partager entre amis un soir. Ce à quoi j'y réponds que t'es bien sympa mais moi depuis que j'ai un travail, j'ai plus trop d'amis. Alors qu'y me dit "mais allons bon, nous te livrons dans ton travail pour que comme ça tes collègues ils croient... non, ils SAVENT que t'es trop une influente de la blogo et que c'était une sacré bonne idée de te prendre toi". Enfin il m'a pas dit tout ça, mais c'est un malin, je suis sûre qu'il l'a pensé.

    Et donc j'ai dit "allez banco ma Brenda" (on est assez proches).

    380812118bcb4b68754d27971bb754a1.jpg

    Et vala qu'un vendredi... ou autre, arrivent comme par miracle (mais un miracle de 14h quand même, un peu avant que mes collègues se mettent à me manger des morceaux de bras) des pizzas pour 12 (et quand je dis pour 12, c'est douze comme moi, hein), des ailes de poulet, des potatoes (qu'on dit "potèytoz" hein, et pas "potatos" sinon le mec du café à Pigalle, il comprend pas (quel rapport ?)). Ainsi que des boissons, des glaces pas dégueulasses et un livreur tout joli qui prend des photos.

    Allez mainant on dit : "oh puté qu'on a vite l'air con parfois" 

    33cfa5012e00e42a16442eef29d623ad.jpg
    Je ne suis pas sur cette photo
    La grosse en boubou,
    ce n'est pas moi
    ok ?!
    Et la photo est très mal prise ...
     Et en plus j'étais pas là...
    Bref
    Tout ça pour dire que ... si mon blog est un peu devenu le repère des adeptes du néant, c'est parce que tout va bien dans mon boulot, et ça c'est grâce à Domino's Pizza !
    (chuis bonne en pub hein ?)