Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

je ne suis pas un numéro

  • Very Bad Trip, un film à boire entre amis

    Introduction :

    Il était une fois dans le quartier chinois d'un pays lointain, vivait une jeune muse aux atours délicats de la jeunesse, que la nature avait grandement gâtée (pourrie, gâtée, même).

    Dans le même temps, il y avait la belle maire, qui était une femme Barbara Gould (je suis mère et maire mais ça ne s'écrit pas pareil).

    La femme Barbara Gould (qui sont un peu les sorcières modernes si vous avez saisi la métaphore) avait un miroir et se mirant dans le miroir, lui demandait "miroir mon beau miroir, dis moi qui est la plus bonne de la plus bonne de tes copines".

    Le miroir ne lui répondant pas, car un miroir, ça réfléchit (et donc, ça sait fermer sa gueule), la belle maire se voyait fort dépourvue lorsque l'ibère fut venu.

    Alors l'ibère pour vous remettre dans le contexte rapidement, c'est un beau gosse (el princo charmanto).

    Et donc tandis qu'elle tâchait en vain d'attirer l'attention de l'ibère en le tachant de vin, elle se rendit compte qu'il n'avait d'yeux que pour l'autre muse qui vivait dans le 13ème, et que ça l'énervait beaucoup, la maire amère, parce que c'était pas trop trop dans sa circonscription et qu'elle pouvait même pas lui augmenter sa taxe d'habitation rien que pour l'emmerder.

    Elle prépara une vodka pomme et se la but toute seule pendant que l'autre se la donnait grave pendant tout l'été et une fois l'ibère venu, elle s'éveilla enfin non sans lui dire ces quelques mots ...

     

    "putain mais t'es qui toi ?"

     

    C'était l'histoire de la belle au bois mordant.

    Fin de l'introduction

     

    Lire la suite