Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

poitou

  • Angou(b)lême

    angouleme.jpgVoici donc passé le Noël de cette longue et pénible année qui n'en finit pas de s'achever.

    Un Noël passé en famille, comme il se doit dans l'oeil (calembour libre de droits pouvant aussi fonctionner avec dans le nez. Nous déclinons toute responsabilité quant à l'utilisation de celui-ci avec tout autre endroit du corps).

    Le fait est, j'ai donc passé un Noël tout à fait angoumoisin, entrecoupés de ces petits cris que l'on observe chez les individus de race "la famille à Fanny". Petit cri perçant pouvant atteindre des décibels tout à fait illégaux, on appelle ça "le chant de mal d'horreur". Il peut se prolonger sur un laps de temps relativement long.

    Je suis, vous le savez peut-être, issue d'une famille qui n'a de cesse de rendre de vibrants hommages aux hyènes et autres chiens enragés. Une tradition à laquelle moi-même n'ai failli, grâce à une prestation inoubliable dans le rôle de l'hystérique de service.

     

    C'était vraiment très intéressant.

    A part ça, Angoulême est une ville fort jolie, dont j'ai eu l'occasion de découvrir, entre rien d'autre :

    Lire la suite