Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

que serais-je deviendue en 2050

  • Vieille Fannaille

    Que serais-je deviendue en 2050 ?

     

    A vrai dire j'en ai pas la moindre idée. Sinon que j'envisage de plus en plus sérieusement de faire quelque chose de ma vie, ce qui implique que j'espère bien y être arrivée d'ici les 42 ans qui me séparent de cette date.

    Cependant, il existe des choses dont je suis sûre : On étudiera Georges Brassens au baccaleuréat, mes enfants se foutront bien de ma gueule pour pas savoir me servir d'un téléphone à antennes ergonomiques intra-narines. Je trouverai la musique à chier et me passerait en boucle des vieux standards de Madonna, Michael Jackson et cette musique de vieux là ... comment c'était déjà ? Ah ouais le reggae ... , je regarderai avec le plus grand stoïcisme ma petite fille trouver Georges Clooney dégoutant et fantasmer comme une malade sur Franklin Foufbeat, un transexuel transgénique à cheveux verts qui fait de la Pop-Alu-Thon-Mayonnaise.

    Ca, c'est fait.

    Me reste à prier pour que la grande guerre de 2022 ne détruise les réseaux et ne réduise en poussière l'ultime témoignage de ma jeunesse actuelle.

    Pour finir, un extrait type :

     

    11 juillet 2050 

    Prrrrtttrrtt (tiens, mon télépuce à vibration rectale vient de me signaler l'arrivée d'un appel entrant. Ou alors j'ai fait un prout... je sais pas trop... à 73 ans vous savez, c'est plus ce que c'était. Penser à mettre un post-it sur mon smartfridge pour faire changer l'emplacement de la puce. Et commander des oeufs sur internet aussi tiens... et puis ... j'en étais ou moi ? Ah oui, fermer la parenthèse... mes aïeux je rajeunis pas).

    - Allo tatafanny !

    - Euh dis donc Neveu, autant quand t'avais 4 ans ça me faisait craquer autant à 52 piges passées tu pourrais faire comme tout le monde et m'appeler sa sainteté, hein ! Dois-je te rappeler vil petit ingrat que j'ai été canonisée pré-mortem.

    - Non c'est pas vrai tatafanny, tu as juste eu le prix Goncourt.

    - Saperlipopette j'ai eu le prix Goncourt ?

    - Saperquoi ?

    - Laisse tomber petit con.

    - Lol tata.

    - Bon, et sinon tu m'appelles pour quoi ?

    - Pour te souhaiter bon anniversaire !

    - Comme c'est gentil mon petit coeur en sucre de synthèse aromatisé !

    - Tu viens à l'anniversaire de maman ce week end ? On fait les deux en même temps.

    - Je veux bien mais mon chauffeur est au garage.

    - Ben tu viens en avion !

    - Hein mais t'es malade je monte dans ces trucs de sauvages moi, c'est rudimentaire comme tout ces affaires là.

    - Tu veux que je vienne te chercher en boudin ?

    - Roh oui alors. J'adore ces engins.

    - Et tu comptes lui acheter quoi à maman ?

    - Des chocolats.

    - Ah non tu peux pas.

    - Pourquoi ?!

    - Parce qu'elle m'a dit que ton cadeau lui avait coûté un bras.

    - Damned, pas de bras, pas de chocolat.

     

    (Merci à Amelimelo la vraie l'unique pour m'avoir offert l'occasion de prouver que la connerie n'a pas d'âge).