Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

régime

  • Avec le régime PROTAl, tu rentres dans ton futal

    Comment passer à une ligne éditoriale résolument mercantile sans vous parler des inévitables régimes de l'été ?

    Moi-même qui vous parle, je suis confrontée à de petits soucis pondéraux.

    Nonobstant ma connasse de thyroïde j'ai moi-même quelques kilos disgracieux qui trônent allègrement sur mon ... sur ma ... enfin sur toute les parties de mon corps soyons honnête. Lesquels s'ils sont la cause de ma formidable poitrine, n'en sont pas moins gênants dès lors qu'il s'agit de s'asseoir sans s'étouffer dans son propre ventre.

     

    Mais j'ai trouvé la solution magique !

    Ouh la tout ce suspens, même moi je suis impatiente d'écrire la suite dis donc.

     

    Je disais donc, j'ai commencé il y a de cela quelques jours le régime du docteur Dukan.

    Le docteur Dukan est un spécialiste des comportements alimentaires, or figurez-vous qu'étudier les comportements alimentaires, c'est s'intéresser avant tout aux hommes et aux femmes qui développent un rapport problématique avec la nourriture (addiction, hyperphagie, boulimie, anorexie...) et non pas, comme je le croyais, réaliser des statistiques sociales sur la réaction d'une courgette lorsqu'elle rencontre un steak tartare.

    Si comme moi, vous avez eu faim en lisant le paragraphe précédent, c'est peut-être que vous avez un problème de comportement alimentaire.

     

    Le docteur Dukan, donc, a écrit un livre qui s'appelle "Je ne sais pas maigrir". Là théoriquement t'as pas confiance mais tu te dis "bon, au moins il est honnête" et puis tu réalises qu'en fait il parle de toi. Bien vu Duduk, parce que même si je crois savoir ce qui fait maigrir (fermer la bouche, monter les escaliers, aimer les haricots verts et dire non au chocolat) je ne SAIS pas, au sens belge. Oui parce que les belges disent "savoir" au lieu de "pouvoir".

     

    Exemple :  "Je sais pas j'ai piscine" (je peux pas si mon exemple est pertinent mais peu importe).

     

    Je disais donc, le livre du docteur Dukan ci-dessous : 

    dukan.jpg
    Que j'aurais du déjà recevoir chez moi si les transporteurs n'étaient pas rien qu'une bande de cloches qui confondent une rue et une ville du même nom,

     

     vous propose une régime protéiné sur le principe simple de "plus tu manges plus tu maigris". Autant dire que Georges Clooney recouvert de sauce barbecue nu sur mon lit ne m'aurait pas fait autant d'effet, si vous voyez ce que je veux dire (moi je vois super bien).

    Les grands principes de ce régime consistent en une diète hyperprotéiné composée de protéines alimentaires (viandes etc..) et non de ces innommables sachets qui essaient de te faire croire que le truc tout marron qui sent l'herbe dans ton bol, c'est du milk shake au chocolat.

    Parce que les protéines sont peu caloriques, réduisent l’appétit (ce qui n'est pas complètement inutile lorsque comme moi votre estomac a été remplacé à la naissance par une panse d'animal). Leur assimilation par notre organisme entraîne une forte dépense calorique ce qui permet en outre une perte de poids sans fonte musculaire.  Et moi la fonte musculaire, je suis contre.

     

    Enfin, je vais pas vous faire un cours de diététique, d'autant que contrairement à la terrible ignominie consumériste que j'ai commis ultérieurement (la note précédente oui), je ne suis pas du tout rémunérée sur cette action de grâce charitable.

    Je dirais même que j'y perds (jusqu'ici : 4 kilos et un cran de ceinture).

     

    Article non sponsorisé (hélas)