Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sardou suis-je que fais je ou courge

  • La maladie d'amour

    03C003C001304970-photo-pochette-la-maladie-d-amour-1973-vol-3.jpgLe problème quand on forme avec une autre personne une entité couple solide et pour le moins agréable, c'est que cela réduit d'autant plus les anecdotes décapantes du célibat actif tel que je l'ai connu il y a quelques années. Fini donc, de vous conter ici les mésaventures de Vlad et consorts, con rentre et con ne revient pas.

    Il ne m'arrive plus grand chose à part de menus problèmes domestiques tels que :

    - Arriver en retard au bureau parce que la femme de ménage a des soucis avec son train

    - Ne pas trouver mon t-shirt d'impro parce que c'est monsieur qui se charge des lessives

    - Connaître de sévères problèmes de chaussettes qui roulent sous le pied dans des chausures à talons parce que, démunie, nous aurions choisi de lui piquer une paire sans se soucier du fait qu'il chausse du 44 et nous du 40

    - Faire pipi dans la douche parce qu'on a pas les moyens d'avoir à la fois des toilettes ET un salon lounge où le POB pourrait lire ses revues sur son Ipad en toute quiétude, CQFD.

    - Partir au point Kiala entre midi et deux, en se disant qu'on se prendre quelque chose à manger au passage. Se retrouver à converser avec la porte du point Kiala pour lui dire à quel point il était évident qu'elle serait fermée entre midi et deux...

    - et autres désagréments...

     

    C'est pourquoi j'ai décidé, et mon corps a approuvé illico, de devenir malade pour pallier cet ennui qui menace toute femme moderne domestiquée en tapinois (ça veut dire subrepticement).

    Lire la suite