Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tatin

  • High glandeur : il ne peut en rester que 10

     

    Si comme moi vous passez de longues heures à remplir votre blog de tout un tas d'insanités sans grand intérêt pour l'évolution de l'espèce, ce jeu sans intérêt est fait pour vous.

    Pour ma part, c'est dans la douleur que j'ai fait un choix drastique parmi les 177 notes qui ont été composées depuis la création de ce blog en janvier 2005. 177 notes en 2 ans et demi donc. J'en connais une qui a passé du temps à faire des trucs inutiles pour son employeur cette année ... Enfin bref. J'ai donc passé en revue la totalité des notes rédigées ici même et je vous en ai sorti mes 10 préférées que je m'en vais vous présenter.

    -------------

    - Celle-ci, car elle fut la première note écrite sur commande. Et que je pense sincèrement mériter le grade de grand rabbin pour l'avoir rédigée.

    La Kabbale pour les nuls

    -------------

    - Celle-là parce qu'elle traite de choses qui peuvent être utiles à des gens, et que j'aime bien ça, moi, être utile. Parce que j'en suis somme toute assez fière et parce que je verse parfois une larme à mon talent passé.

    Les relations humaines

    -------------

    - Celle-ci parce que son titre a fait les grandes heures du camping d'Anglet, parce qu'elle n'est absolument pas intelligible mais que les jeux de mots y sont (en toute modestie) assez bons.

    La décadence des canards

    -------------

    - Celle-là, parce que c'est une parodie de chanson, exercice rare et plus difficile qu'on ne le pense. Et qu'elle oblige mes lecteurs à chanter dans leur tête pour en saisir tout le sel.

    L'orange pressée 

    -------------

    - Celle-ci parce que je l'ai écrite pour mon 29ème anniversaire, que je suis à 12 jours de mon 30ème et que tout est encore tellement vrai ...

    Ptit rade du nez 

    -------------

    - Celle-là parce que c'est écrit tout en argot et en parole du terroir et que ça me rappelle toujours, lorsque la snobitude me guette, qu'un jour moi, j'ai aimé un homme qui parlait comme ça ...

    Comment négocier le virage quand t'as le bazar qui fout le camp

    ------------- 

    - Celle-ci parce qu'elle inaugura ma biographie et que j'aime bien l'idée d'écrire sa biographie quand on est pas grand chose.

    Ma vie mon oeuvre, épisode pilote

    ------------- 

    - Celle-là parce qu'elle parle d'andouillettes mais que je suis la seule à le savoir.

    Une de Troye

    ------------- 

    - Celle-ci parce qu'elle relate un épisode relativement difficile et entièrement véridique de mon enfance, lequel j'ai admirablement su transcender à coup d'humour particulièrement judicieux et de tous pleins d'adverbes.

    Madame Tatin

    ------------- 

    Et enfin celle-ci, parce qu'elle n'est pas humoristique, parce que le jeu de mot y est présent, mais sensible. C'est mon autre moi, qui a les mêmes goûts en moins drôles. Et que l'histoire qu'elle raconte est hélas, douloureusement présente, encore ... Et que je l'aime bien. Et que si vous l'aviez pas remarqué la première fois, la première et la dernière phrase forment un anagramme. Et que tout ce qui y est dit est la vérité (même si encore une fois je suis la seule à comprendre)...

    Wine Hundred

    Je ne passe pas le relais parce que je ne l'ai pas, je me suis incrustée dans la chaîne alors faites comme moi et le monde vous sourira (au tout du moins la caissière du Super U si t'as de la chance).