Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tu buzz la voisine

  • Le top 5 des méthodes pour tromper son conjoint(e) en toute tranquilité

     

     

    Note du 10 octobre 2008

     

     

    5: Faites du cyber-sexe

    C'est officiel, écrire "je te prends, je te retourne et je te fracasse le bassin contre la table de la cuisine" n'est pas tromper. Inscrivez-vous sur un site de rencontres coquines, créez un pseudo attirant mais pas trop lourd , choisissez quelque chose qui fait vibrer au tréfonds genre "Unpsypourvousmesdames" et évitez surtout les allusions grotesques assorties de votre numéro de département ou date de naissance comme "bitedechval1976" ou "fessechaude89". C'est débile et en plus c'est dangereux.

    Les avantages de la méthode : C'est sans risque si vous prenez bien soin d'effacer vos traces après chaque séance de doigts en l'air. Dites-vous que c'est comme si vous faisiez prendre une douche à votre ordinateur (ne le faites pas, c'est une métaphore).

    Le risque : Vous ne baisez pas vraiment en fait.

     

    4 : Mettez-vous au régime

    Prenez l'habitude de ne faire qu'un seul repas par jour. Astreignez-vous à une discipline de fer, oubliez complètement que vous avez un ventre et sautez systématiquement le déjeuner. Au bout de quelques temps, vous devriez être à même d'avoir une relation extra-conjugale tous les jours, entre midi et deux.

    Les avantages de la méthode : Avec une partie de sexe par jours, vous pourrez très rapidement faire croire à l'AUTRE qu'il/elle est la/le seul(e) dans votre vie.

    Le risque : Avec une partie de sexe par jour et un repas en moins, vous pouvez rapidement manquer d'énergie pour assurer vos devoirs conjuguaux.

     

    3 : Devenez commercial(e)

    Si possible dans des domaines un peu moisis genre la moquette ou la fenêtre. Plaquez-vous les cheveux en arrière et si vous vous sentez vraiment l'âme d'un comique, faites-vous appeler Jean-Claude Convenant. Normalement, "Bichette" ne devrait y voir que du feu.

    Multipliez les séminaires,les colloques, les conférences et les rendez-vous à l'autre bout de la ville, voire du pays si vous êtes aventurier(e).

     

    Les avantages de la méthode : Les déplacements se faisant en voiture, vous pourrez enfin trimballer un vrai baise-en-ville et avoir une excuse en béton pour rentrer crevé et de mauvaise humeur.

    Le risque : que chéri(e) chéri(e) soit également commercial(e) ou avocat(e) ou tout autre type de métier dans lequel on sait pertinemment que la définition de séminaire se trouve dans le kama-sutra.

     

    2 : Intégrez un groupe de rock

    N'hésitez pas à entrer dans le personnage : alcool, souffrance, violence, univers noir et revendications politiques effrontées devraient faire de vous une star et vous attirer toute la jeunesse des villages où vous vous produirez. Si tout va bien, le rythme effrené des tournées et des concerts devrait rapidement fatiguer chéri(e) chéri(e) qui, de guerre lasse, devrait vous laisser aller faire votre bêtises tranquille.

    A ce moment là, adoptez l'attitude "Ceur de Rocker" de Julien Clerc : "tu sais chéri(e) toutes ces groupies, c'est bon pour le groupe, mais y'a que toi baby, j't'ai dans la peau". N'ayez pas peur des trémollos.

     

    Les avantages de la méthode : le star-system. "Mais chéri(e) c'est pas de ma faute si je suis fabuleux(se) quand je joue de la batterie", "Meeeuh naaan c'est une gamine du coin et en plus elle tripe sur Belette, le guitariste" (ah, j'ai oublié de vous dire : prenez un pseudo, c'est primodial. Un truc de rocker type : Pirate, Nox ou Hannibal).

    Le risque : vous pouvez tourner alcoolique dangereux et passer plus de temps au poste que sur scène ou dans des bras accueillants.

     

     

    1 : Ouvrez un blog

    Si vous avez la flemme, repérez un blog inconnu au bataillon dont l'auteur cache son identité et dites à chéri(e) que c'est le votre. Au bout de quelques mois, commencez à inventer des invitations de la part des agences de RP, de buzz ou de que-sais-je pour camoufler vos escapades soiritales. Normalement il ne faut pas plus de 6 moins pour que votre prétendue "influence" (dans le monde des blogs on ne dit pas "célébrité" mais "influence" alors pas d'impair, pépère) vous amène à devoir déserter la maison plus de 4 fois par semaine.

    Après quelques temps à ce rytme, vous devriez être en mesure de faire passer les cadeaux de votre amant/maîtresse pour des envois/test de la part des marques.

    Si vous êtes vraiment bon, vous pourrez rapidement passer un week-end en amoureux avec l'autre en prétextant une opération type "35 heures du lapin".

    Les avantages de la méthode : La fréquence des occasions, super pratique pour mener une double vie, ainsi que le rejet systématique de ce genre d'agapes de la part des non-blogueurs qui ne comprennent rien au langage barbare et aux habitudes horripilantes de ce qu'ils appellent "la jet set du pauvre" . Des atouts qui devraient vous permettre de tenir votre officiel(le) à distance sans vous creuser la tête.

    Les risques : Que votre blog fasse un gros flop, que personne ne vous linke et que vos stats ainsi que les annonceurs vous fassent clairement la tronche. Sachez qu'il est hautement improbable qu 'un profil facebook avec 4 amis dont papa et maman puisse être au centre de la blogosphère. Démerdez-vous pour trouver des amis, quitte à tous les inventer. Evidemment la solution peut s'avérer rapidement épuisante (en même temps on est conseillers, pas magiciens). Si vous avez emprunté un blog, suivez son actualité. Pour peu qu'un jour, l'auteur décide d'annoncer son mariage avec Antoine, vous pourrez bien l'avoir dans le baba.

     

    And now, demerden sie sich comme on dit en germanie