Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

un inconnu vous offre des fleurs

  • Fugace aux olives (pourquoi ce titre ?)*

    Il y a un nouveau à mon travail. Un que j'avais pas vu (ça peut paraître incroyable mais je suis sur le départ aussi).

    Revenant de ce qui paraissait être son heure de déjeuner, le jeune homme qui est too bronzé for sa tête, me regarde de façon insistante. Je prends mon air le plus interrogateur et soudain il vient vers moi d'un pas vif, la main tendue (j'esquive vaillamment un réflexe de protection) et me dit "bonjour je suis Jérome, je suis là pour faire blablablabla pour le blabla entre le marketing et l'IT" (j'ai rien compris) alors moi, polie et accueillante bien que peu intéressée, encore que très impressionnée par un jeune homme capable de travailler avec A LA FOIS le marketing et l'IT (pour les non-initiés, cela signifie : le service des gorilles à lunettes). Ou j'en étais ? Oui, moi donc, je lui réponds avec la loquacité qui est mienne lorsque je suis polie mais peu intéressée "euh ... ben bienvenue alors !".

    Et le voila qui me dit : "et vous ?"

    Moi ?
    Euh ... ben moi je suis juste en phase de rien-foutage inhérente à mon statut de démissionnaire, alors je le regarde un instant et ... eu égard à la présence de mon adoré ex-chef je réponds simplement : "ben moi je suis rédactrice".
    "Rédactrice pour la Suède ?" me dit-il inspiré, je pense par la verte lueur de mes yeux alliée à la blondeur ensoleillée de ma chevelure (ou pas).
    J'y dit "non, pour la France" 
    Je pouvais décemment pas dire "je suis là pour faire joli", il aurait pu ne pas être d'accord...

     

     

     

     

     

    * Me demande pas je sais pas.