Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vous voulez un whisky ?

  • L'assassin Valentin (vous fait gagner des places de ciné)

    19227040.jpgJe n'ai jamais été par principe une militante anti Saint-Valentin.

    De là à dire que je l'ai été par obligation, il y a un pas que le dernier qui l'a franchi confond encore sa moustache avec ses poils de fesses.

    Non, j'insiste, je ne suis pas une anti-saint-valentin farouche, gromellant à qui mieux mieux contre l'exploitation marketing faisant de nous des victimes assumées du consumérisme capitaliste qui non content de nous dire à quelle heure nous devons pisser, nous enjoint de manger 5 fruits et légumes par jour, de consommer avec modération et de ne pas mettre ses mains sur la porte sous peine de se faire pincer très fort.

    Je trouve que la Saint-Valentin, à l'instar de Noël, est une jolie tradition, une de ces occasions de se souvenir pourquoi nous aimons les gens, et non QUE nous les aimons. Ce que théoriquement nous sommes censés avoir défini au préalable, entre la première pelle et la dernière capote (Manix Skyn, comme il se doi(g)t).

    Après si les sirènes du marketing décident de chanter les louanges de la dépensite, ce n'est certainement pas moi qui vais m'en offusquer, notamment lorsqu'elles me permettent de proposer à mes lecteurs 4 places de cinéma pour aller voir le film Valentine's day, qui réunit en son sein tout ce que Hollywood a pu créer de plus bankable en terme d'acteur de comédie romantique.

    Lire la suite